Actualités
Route

La RCEA à l'heure de l'excellence environnementale

Vers plus de sécurité

La mise en 2×2 voies de la RN79, ou Route Centre Europe Atlantique (RCEA), va considérablement améliorer non seulement les conditions de circulation d’un axe très accidentogène, mais aussi la vie des riverains dont les villes et villages sont traversés par des centaines de poids-lourds chaque jour. Les équipes de plusieurs entités de la division Route de VINCI Construction sont particulièrement présentes sur ce projet, notamment en Saône-et-Loire. Après avoir déjà réalisé quatre tronçons, elles ont à nouveau été mandatées par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Bourgogne Franche-Comté pour aménager d’ici octobre 2022 une nouvelle portion de cette route – sous circulation – entre La Chapelle-du-Mont-de-France et le col de Vaux. Soit 3,8 km avec la création d’un diffuseur et la construction et/ou reconstruction de passages supérieurs et inférieurs présents sur le tracé existant.

Une opération sensible

Le passage de ce tronçon en 2×2 voies est particulièrement sensible, tant sur le plan environnemental qu’au niveau topographique. L’élargissement se fait tantôt à droite, tantôt à gauche de la route existante, ce qui demande un parfait phasage des travaux et une attention particulière à la gestion de la circulation.

Le label Excellence Environnement en ligne de mire

Les enjeux de ce projet vont au-delà de la seule technique routière. Dans une réflexion d’économie circulaire globale, le recyclage en place des déblais de chantier, la réutilisation des matériaux de déconstruction des chaussées existantes et l’application d’un enrobé contenant 40 % d’agrégats ont été les piliers de l’organisation du chantier. La traversée d’une zone Natura 2000 a entraîné la mise en place d’un certain nombre de dispositifs destinés à protéger une faune et une flore particulièrement sensibles, imposant une rigueur absolue aux équipes dans la façon d’exécuter leurs travaux. Formation, information, quart d’heure environnement… : chaque intervenant connaît la conduite à adopter s’il repère une espèce végétale rare (ou invasive) ou un animal à protéger. Par ailleurs, les lits de deux ruisseaux de première catégorie ont été refaits et toutes les eaux du chantier sont filtrées avant de retourner dans le milieu naturel. Sur ce chantier, on ne vise pas le label Excellence Environnement, mention Biodiversité, par hasard.